Chroniques

  • Aubière et les années révolutionnaires (1788-1793)
    Les habitants d’Aubière, par l’intermédiaire de leurs consuls, ont souvent eu des relations difficiles avec les seigneurs qui se sont succédé, que ce soit au sujet des taxes ou bien d’autres impôts. Ces derniers grevaient pratiquement toutes les activités et nécessités de la vie courante par le biais des banalités (fours, moulins, etc.) et aussi par les contraintes liées au ban des vendanges et au courtage des vins, ressource importante de la paroisse…
  • Aubière au bord de la famine en 1793
    A l’approche de l’hiver, en novembre, quelques malheureux commencent à souffrir de la faim. Le prix des denrées a considérablement augmenté et cette situation risque de conduire à la famine une fraction importante de la population aubiéroise. En 1788, le quart de la population n’était-elle pas en situation de précarité ? Les municipaux sont alertés. Le 10 novembre, la municipalité réunit son conseil…
  • 1789, le Cahier des Doléances d’Aubière
    A la demande de Louis XVI, l’Assemblée des habitants d’Aubière rédige un cahier des Doléances. Nous sommes le 8 mars 1789…
  • Les années folles en automobiles
    Autant aujourd’hui, l’automobile est partout et envahit le moindre bout de trottoir laissé libre au stationnement, autant on peut se demander à quelle époque les véhicules automobiles ont pu apparaître à Aubière.
  • 1874, la Suette miliaire à Aubière
    A partir du mois de mars 1874, une maladie, la suette miliaire, s’insinue à Aubière. D’abord en douceur, au point de ne pas inquiéter le médecin du cru, le docteur Teilhol, elle en vient à tuer les malades ! Branle-bas de combat !